Agenda : 2022 - 2021 - 2020 - 2019 - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012


Journées Européennes du Patrimoine 2020

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine dédiées à la formation, l’Association de Sauvegarde du Patrimoine Verrier de Vallerysthal-Portieux honore la mémoire d’un des derniers grands directeurs de l’établissement, très engagé dans la préservation des savoir-faire des métiers du verre, par la pose d’un ensemble commémoratif. Son action continue à ce jour à porter ses fruits.



Le mot de bienvenue

Association de Sauvegarde du Patrimoine Verrier de Vallerysthal-Portieux

 

Merci aux Elus, aux Grands anciens et à leur descendance. Merci aussi aux Amis de la Cristallerie qui se sont joint à nous.

La verrerie-cristallerie de Vallerysthal n’est pas le fruit du hasard.

Elle est l’aboutissement d’un parcours verrier documenté depuis plus de 5 siècles

Vallerysthal a aussi, de manière régulière, attiré à sa tête de grands directeurs qui ont su donner à la verrerie-cristallerie l’impulsion nécessaire pour en faire un lieu d’excellence et de prestige.

A commencer avec Monsieur de Fontenay auquel on doit la réputation exceptionnelle du site de Plaine de Walsch au point qu’il lui fallu organiser le déménagement à Vallerysthal pour pouvoir développer l’entreprise afin de répondre à la demande sans cesse grandissante. A la suite de différends avec le propriétaire des lieux il ira à Baccarat dont il fera un lieu d’exception. Baccarat promise très prochainement hélas à un destin funeste.

Parmi la longue liste des dirigeants, il en est un qui a marqué les esprits : Monsieur SCHWALLER, à l’autorité intransigeante. Après avoir redressé la verrerie de La Fenne en Sarre pour le compte de la verrerie voisine de Troisfontaines il passe à Vallerysthal où il impose une règle simple « On ne produit pas pour le principe de produire, mais on produit pour répondre aux attentes de la clientèle et à un prix lui permettant d’acheter » !

A suivi la période du séquestre pendant l’Annexion. Le séquestre est confié au Groupe RÖSCHLING dont la gestion du site apportera à Vallerysthal un développement considérable mais avec un revers de la médaille humainement dramatique

Parmi les grands directeurs de Vallerysthal, c’est un des derniers qui nous réunit aujourd’hui : Joseph STENGER dont toute la vie professionnelle se fera au sein de l’entreprise. Son père, Antoine Stenger, venu de la verrerie de Meisenthal est directeur adjoint à Vallerysthal.  Joseph Stenger s’y illustrera comme :

-  Organisateur qui rationalise le fonctionnement de la fabrication d’une entreprise qui avait grandi de manière quelque peu anarchique

-    Créateur, entre autres, au sortir de la période « Art-déco », du fameux service « Pensées »

-    Visionnaire qui anticipe l’organisation de la formation aux métiers du verre pour assurer les besoins en personnel et encadrement de l’établissement

Il permettra à des jeunes de la vallée de la Bièvre d’aller à Moulins dans l’Allier pour y poursuivre des études de plusieurs années. Ces études sont prises en charge par la verrerie de Vallerysthal. A leur retour les jeunes intègrent l’encadrement de l’entreprise. Edgar HOUPERT de Walscheid, que nous avons rencontré il y a quelques temps en bénéficia et devint adjoint au Directeur de la Fabrication, Henri Stenger.

En 1960, pour éviter à ces jeunes une longue absence de la vallée, Joseph Stenger décide de créer, dans l’usine, un centre d’apprentissage. Ce centre a pour mission de dispenser, en plus de l’enseignement pratique, un enseignement théorique afin de préparer les jeunes au certificat d’aptitude professionnelle de verrier ou de tailleur de verre. En 1966, agréé par l’Enseignement Technique, il délivre un CAP de verrier en 3 ans.

Face au succès du Centre, en 1966, l’Education Nationale et la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Moselle décident de le transférer à Sarrebourg au Collège d’Enseignement Technique et Industriel (ancien Quartier Mallerey) devenu aujourd’hui le Lycée d’Enseignement Professionnel LABROISE. En 1974, le lycée d’enseignement technique de Sarrebourg prend complètement en charge la formation des apprentis avec son propre four de fusion et son atelier de taillage.

Merci Monsieur le Proviseur pour votre accord de principe pour que le nouveau bâtiment de la section verrier reçoive la même dédicace que celle que nous dévoilons maintenant, dédiées à celui qui en est à l’origine…



Le Républicain Lorrain en parle !